La crise migratoire

La crise migratoire en Europe
Elle fait référence à l’augmentation, dans les années 2010, du nombre de migrants — certains étant des réfugiés — arrivant dans l’Union européenne via la mer Méditerranée et les Balkans, depuis l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie du Sud. En 2015, des réfugiés syriens venant de Turquie (ce pays en accueille deux millions) et du Liban (environ un million de réfugiés) se sont joints à ce mouvement ce qui a amplifié le phénomène et provoqué une crise à l’échelle européenne en septembre 2015.

syrie-des-milliers-de-refugies-bloques-a-la-frontiere-turque_2400453_660x552Entre janvier et août 2015, Frontex recense 350 000 personnes entrées illégalement dans l’espace Schengen et le HCR fait part de 437 384 demandes d’asile. Le total sur 2015 dépasse le million : le 22 décembre, l’Organisation internationale pour les migrants (OIM) et le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) fait état de 1 005 504 entrées de migrants en Europe, par voies maritime et terrestre. Cette recrudescence cause des divisions et des tensions diplomatiques importantes entre les pays d’Europenote, qui peinent à se mettre d’accord sur l’attitude à adopter : alors que la Commission européenne cherche à imposer des quotas à chaque pays de l’Union, et qu’Angela Merkel et François Hollande poussent dans cette direction, des pays d’Europe de l’Est s’y opposent fermement, le Premier ministre hongrois ayant notamment fait savoir qu’il considérait qu’un afflux d’immigrés musulmans constitue une menace pour l’identité chrétienne de l’Europe.

Les termes employés pour qualifier les migrants sont multiples et dépendent des situations de chacun. Dans certains cas, il s’agit de demandeurs d’asile ou de réfugiés, dans d’autres de personnes qui cherchent de meilleures perspectives économiques. Comme les mots employés peuvent avoir des conséquences juridiques non négligeables, l’utilisation des termes migrants et réfugiés fait l’objet d’un débat sémantique qui cacherait un débat politique. L’Europe fait face à l’une des plus graves crises migratoires de son histoire contemporaine.


attentat-explosion-bombardement-guerre-syrieContexte
Les tentatives d’immigration en Europe ont augmenté à la suite des guerres civiles (notamment la guerre civile syrienne), des problèmes en Turquie, l’aggravation du conflit en Libye qui a contribué à l’augmentation des départs depuis ce pays, des troubles, des persécutions ou pour des raisons économiques.
Elles concernent des personnes venues d’Afghanistan, Algérie, Bangladesh, Tchad, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée, Inde, Irak, Côte d’Ivoire, Libye, Mali, Mauritanie, Maroc, Nigeria, Pakistan, Sénégal, Somalie, Soudan, Syrie, Tunisie, et Zambie.

Source d’information:
wikipedia.org


COMPLÉMENT D’INFORMATION
Qui sont les migrants?

http://www.1jour1actu.com/grand-dossier/special-migrants/

POUR ALLER PLUS LOIN
L’Histoire oubliée: Quand les migrants étaient belges
ob_db7095_pmb732-migrants-3.pdf