ÉTAT PROVISOIRE

 

Etat provisoire

Origine de l’installation

2007 en Belgique, tous les partis flamands à l’exception de Groen vote en commission la scission de l’arrondissement Bruxelles Hal Vilvorde (BHV). La majorité linguistique flamande impose ses vues à la minorité francophone au détriment des droits des francophones.

L’installation
Les fils barbelés en noir et jaunes évoquent la «ceinture flamande». La tenaille symbolise ici l’outil de la liberté. La prendre ou l’arracher pour se libérer ne peut se réaliser qu’en se blessant. Essayer d’empêcher de l’arracher blessera tout autant. Malgré toutes les différences qui rassemble et qui oppose, scinder ne se fera pas sans douleur.

Réflexion de l’artiste
L’épuration linguistique francophone en périphérie par la Flandre extrémiste en pays démocratique (Belgique) me choque terriblement. La Flandre se radicalise dangereusement. A ce jour 40% d’électeurs flamands sont séduit par le discours nationaliste. Dans la périphérie, il y a autant d’arguments pertinents du côté francophone que néerlandophone. Je n’arrive pas à prendre position pour l’un ou l’autre des camps. Ce sont deux logiques différentes qui s’affrontent. Personnellement si mon choix se portait sur le désir de m’installer en région flamande ou ailleurs, mon intégration à mon nouvel environnement passerai par un minimum d’apprentissage de la langue.

Personne n’a le droit de me persécuter, ni de me discriminer dans un pays démocratique parce que je parle le français.

Infos sur l’oeuvre:
ÉTAT PROVISOIRE / 03-2008 / bois, tenaille, barbelés / 65 x 65 cm

Publicités