RIGHT OF VETO

Démarche de l’artiste
Depuis sa création en 1945, les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU détournent l’usage du droit de veto à leur profit pour défendre leurs intérêts dans le monde et empêcher ainsi de condamner des alliés stratégiques et géopolitiques.

Cette pratique abusive va atteindre ses limites face à l’escalade de la guerre civile qui commence à ravager la Syrie dès 2011.

Le 21 août 2013 le bombardement d’un gaz chimique mortel dans la région de Damas en Syrie provoque la mort de centaines de civils dont des enfants. 
Le président Bachard El Assad et les rebelles se renvoient la responsabilité du massacre. Les rapports d’experts de L’ONU et du MIT se contredisent sur l’origine du tir.

La crédible possibilité d’une intervention militaire en Syrie pousse finalement le régime à démanteler son arsenal chimique. Malgré la supplique des autres membres de l’ONU et de la communauté internationale, la Chine et la Russie continue à s’opposer unilatéralement à toute intervention de nature humanitaire ou militaire.

Le régime syrien ayant évacué son dernier arsenal chimique déclaré, il sera d’autant plus difficile de le désigner comme coupable, si de nouvelles attaques au gaz devaient avoir lieu sur son territoire. Le démenti d’utilisation manifesté par les deux camps renforcerait encore le trouble d’une conclusion en demi-teinte d’un rapport d’experts de l’ONU. Ceux-ci ne peuvent en effet que confirmer l’usage du gaz contre la population. Leur rapport n’impute pas directement la responsabilité de l’attaque à l’une ou l’autre des parties.

Mon installation simule un conditionnement de gaz mortel sous forme d’aérosol, produit et livrer industriellement par un fournisseur anonyme.
 Malgré une intervention probable du conseil de sécurité de l’ONU, le bénéfice du droit de veto accordé au pays par un ou plusieurs membres permanents garantit une immunité presque parfaite à son utilisateur contre toute ingérence, poursuite ou condamnation pour crime de guerre.
Au paroxysme de l’horreur et de l’absurde, le droit de veto est aujourd’hui devenu nuisible à la paix dans le monde. Il est urgent d’en réformer les modalités.

Infos sur l’oeuvre:
RIGHT OF VETO / 09-2015 / 4 bombes aérosol 400ml / contient du gaz

Commander une impression