Illustrations

LA MUSIQUE DANS TOUS SES ÉCLATS

PRÉSENTATION
Dès 1993, je signe mes oeuvres et mes travaux sous le nom de Toma. Dans mes illustrations sur le thème de la musique, je cherche à transposer par le trait et la couleur, la fusion du son produit par l’instrument avec le musicien. Je trouve mon inspiration dans l’écoute des oeuvres musicales « Jazz » et « Classiques ». L’arrêt sur image concentré dans l’espace du cadre traduit un extrait du processus de cette métamorphose.

TOMA PEINT LES SONS

1994 / illustration d’une pochette de CD de Blues pour Sony Music

« Toma est possédé par la peinture. Cet état de grâce se traduit par une brillante et virevoltante technique. Toma peint les sons. Les musiciens et leurs instruments nous entraînent dans une vision sonore qui nous fait vibrer, comme la musique de « Jazz » endiablée qu’il nous distille sans retenue. Il orchestre une fascination de la couleur sonore qui nous pénètre à la fois par les yeux mais aussi par les oreilles pour nous faire vivre une émotion frissonnante.

Mais s’il est virtuose du pinceau, il traduit également la liesse qui nous habite lors des concerts de nos musiciens préférés. Les modèles choisis parmi une multitude de rythmes, sont eux-mêmes habités par la communication du plaisir partagé. Étonnante figure d’une technique magnifiquement dominée et extrêmement communicative. Nous regardons en dansant dans nos têtes. Magicien de l’orchestration des couleurs, Toma nous porte au cœur sa vibration visuelle et sensorielle de l’univers musical qui l’habite.

Nous sommes transportés par la symbiose d’une vision picturale effrénée et du spectre sonore qui la porte. Tous ces éléments réunis forment un ensemble harmonieux digne de grands moments esthétiques organisés pour nous séduire. Seuls les artistes de grande qualité se permettent de nous rapter jusqu’au frisson laissant des traces indéfectibles de bonheur. Nous vous invitons à venir frémir en si belles compagnies. »

Marie-Claire Hürner
Marie-Claire Hürner a dirigé le MAAC (La Maison des Arts Actuels à Bruxelles)


GOOD VIBRATION
Dès mes premiers travaux, des musiciens m’offrent leurs concours en prenant la pose.
Ils m’instruisent dans le détail sur la position des mains, la restitution du son. J’assiste à des répétitions d’orchestre assis entre les pupitres.
À partir de la représentation des instruments à vent, la morphologie transformée des visages gagne de plus en plus en ressemblance.
Le premier musicien à complètement se reconnaître sera le Saxo Alto François Daneels. L’ interprétation graphique de la personne et de l’instrument ne se limite plus uniquement à la musique. Elle ouvre de nouvelles perspectives.



Découvrez ici la collection
La musique dans tous ses éclats

LE PORTRAIT
Dans mes croquis préparatoires, je constate qu’avec ma technique de transformation en volumes éclatés, les visages comme les montagnes conservent la ressemblance de leurs modèles. Dès lors, je tente l’expérience. En voici quelques exemples ci-dessous.



Le talent d’interprétation du chanteur Belge « Arno » passe rarement inaperçu.
Son photographe Danny Willems le suit depuis ses début. Loin des clichés médiatiques, le regard qu’il pose sur l’artiste derrière l’objectif le restitue le plus souvent dans une attitude d’introspection énigmatique, de désinvolture instantanée. C’est ce parti pris de représentation de l’intime que j’ai tentés à mon tour de transmettre dans ce portrait.

Danny Willems et Arno